Le bout du monde - 5 -

Publié le par Anthony

Simon ne fut pas attristé par la mort de sa grand mère quand le notaire l'appela. Il ne l'avait jamais rencontré. Son père en parlait rarement, et sa mère ne la connaissait pas. La vie de son père avant son mariage restait un mystère. Pas qu'il cherchait spécialement a la cacher, mais il n'abordait pas souvent le sujet. Il était parti très jeune de chez lui, pour ne jamais revenir. Il avait vécu une vie d'errance fait de petits boulots et de grosses galères. Et puis la rencontre avec sa future épouse avait marquée un tournant. Il avait trouvé un emploi stable autant que fade dans une administration et avait eu son fils unique. Lequel n'en savait pas beaucoup plus sur son père.

Depuis toujours Simon vivait une existance tranquille. Il avait un bon emploi, un quotidien calme et pas beaucoup d'amis. Ses seuls vices étaient les rêves. Ils le fascinaient depuis son enfance et il les consignait dans de petits carnets. Grâce à cette double vie, il avait vécu maintes aventures, sur terre comme sur mer. Il considérait qu'à l'aube de ses 29 ans il avait dormit entre 12 et 13 années. Cet autre monde lui procurait les clés pour s'évader du quotidien. Ainsi il n'avait jamais voyagé hors de la capitale, préférant le conford douillet de son lit pour réaliser fantasmes et expéditions. Ces parents l'avaient encouragé à rencontrer ses semblables, et en particulier le sexe opposé. Mais depuis leur mort l'an passé, dans un accident de la route, plus personne ne le tourmentait. Il ne savait pas si il trouverait à se reproduire un jour, il n'y pensait pas. En règle général il ne pensait pas beaucoup, préférant laisser les choses venir à lui. La nuit en revanche, des ailes lui poussaient et le prédateur qu'il devenait collectionnait les conquêtes. Cela suffisait à le rassurer sur son potentiel érotique.

Il aurait vécu cette vie paisible et retirée encore longtemps si le notaire ne l'avait pas enjoint de se présenter à son cabinet, lequel se situait en Bretagne. Pour la première fois il prendrait le train seul pour quitter Paris. Son père lui avait parlé de ses origines lorsque Simon était jeune. Il avait fait cela sans passion ni sentiment, comme pour s'acquitter d'un devoir de transmission. Sa grand mère avait déserté la terre de ses ancêtres après la mort de son père et de son frère. Tous deux, terre neuvas, disparus à bord de morutiers avant même d'avoir atteint les bancs. Cela avait beaucoup enrichit l'univers nocture de Simon. Depuis il arpentait souvent les rochers acérés de la pointe bretonne, ou partait à la conquête des océans depuis les vieux pontons de bois vermoulus. Mais aujourd'hui, un mélange d'excitation et d'inquiètude se disputait en lui. Serait il deçut par la réalité ? Il finit par s'endormir, un peu plus tard qu'a l'accoutumé.

Publié dans Le bout du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fille de l'eau 01/04/2009 12:28

L'univers de Simon, l'intrigue de l'histoire... je découvre et j'attend la suite !

Merci.

A2 01/04/2009 11:01

Tout est bien placé, l'intrigue commence à se nouer! tada!

LIZAgrece 31/03/2009 22:09

Je comprens Simon : je n'aime pas les études notariées ... C'est souvent sinistre !

kg 31/03/2009 21:17

ouep, bien cool, t'as pas perdu la main... loin s'en faut.

Anthony 01/04/2009 18:48


Merci l'ami korno ! et merci de m'avoir afficher sur ta toile, ca m'fait chaud ^^


Charles 30/03/2009 20:55

Super! Je commence a vraiment bien m'habituer à ton style, et c'est agréable de suivre une histoire qui se prolonge et qui évolue! J'attends la suite! Que va-t-il se passer? Va-t-il abandonner sa vie de rêve pour rejoindre l'océan a qui sa famille entière appartient sans qu'il ne le sache encore? Compte sur moi pour lire le n°7!

Anthony 31/03/2009 12:24


merci. Dans la semaine, peut etre...